Tu as toujours été discret , poli , délicat ,

délicat  je crois que c'est

le mot qui te caractérise le plus .

Tu comptais sur moi pour que tes dernières volontés

soient respectées , Toi qui avais tant de difficultés

à les imposer de ton vivant .

Ta mort ressemble à celle d'un haut chef d'Etat ,

me rappelle celle de Mr Arafat avec son lot de mystères .

Ces jours derniers avec Yannou nous avons éprouvé

toute une gamme de sentiments .

Qu'en penses-tu ? Es-tu amusé , en colère ?

Tu désirais une cérémonie simple , avec les morceaux

de musique classique que tu préférais .

La Symphonie Pastorale en faisait partie...

Tu aimais toutes les musiques et à une période , pendant

que je travaillais dans mon restaurant

tu écoutais Madonna ou U2 .

Au lieu de dire "iou two" tu disais "y2" et

je n'avais pas compris tout de suite... Mais nous finissions

toujours par nous comprendre .

Tu avais un esprit ouvert , curieux .

Tu désirais que pour t'accompagner dans ce passage

qui te permettrait de rejoindre ta femme Bien Aimée Renée Alliey

c'est ce que tu pensais ,

je porte des mitaines en dentelle comme Madonna à ses débuts .

En souvenir de ces jours heureux où tu passais 6 à 8 mois

à Monêtier chez moi , avec mes deux enfants

à qui tu as aussi servi de Papa .

Tu étais pour moi une Icône , plus qu'un Père ,

c'est pour cela que j'ai appelé un de mes fils

Yann qui signifie Jean en celte .

 

Discret , tu pratiquais Dieu dans ton Coeur .

Tu souhaitais être enterré dans le cimetière de Monêtier

aux côtés de ton épouse Renée en face de tes chères montagnes .

Tu les as parcourues en vélo , à pied

tu les as photographiées et ne t'en ai jamais lassé .

Les épreuves de la Vie t'avaient détourné des Hommes ,

alors tu contemplais la Nature .

Je suis sûre que tu les regardes en ce moment .

 

Tu n'avais pas peur de la mort. Nous en parlions librement ,

avec humour . Je te disais que je souhaitais me faire incinérer.

Tu criais au scandale car pour toi , cela te rappelait les

mauvais souvenirs de la guerre . Tu concluais qu'il y avait peu de

risque  que ce soit toi qui organises mon enterrement .

La maladie de ta femme t'avait marqué à jamais .

Tu souhaitais donner tes organes . Le temps passant ,

tu riais en me disant  : "ils n'auront rien à prélever  ,

il est indécent de vivre aussi longtemps " .

Tu ne voulais ni fleur ni couronne mais des dons

à la Ligue Contre le Cancer .

 

J'essaie sur cette page d'exaucer bien modestement

tes Derniers Désirs .

Avec Yannou , privés de toute cérémonie , de toute compassion ,

nous ferons notre deuil comme nous pourrons .

Tu resteras dans notre Coeur comme un Père

que nous avons  partagé .

Tu n'avais pas peur de la

aux cô

 

                                       

                                                

                                              

 

 

 Quelques liens pour vos intentions de prière

 

 

      

 

                                                                       

 

 

 ©2004 chezcécile Tous droits reservés 00035601